Note d’intention

La mise en place de cette formation s’appuie sur un constat :

        . La création du dispositif ARE ( Aménagement des Rythmes Educatifs) a multiplié les demandes des écoles élémentaires  en ateliers de danses. Or, excepté le DE ( Diplôme d'Etat) depuis 1989 pour les danses classique contemporaine et jazz, ,aucun diplôme n'encadre à ce jour l’enseignement de toutes les autres danses, notamment en milieu scolaire. Nous ne débattrons pas ici de la pertinence et de la viabilité d'un diplôme d'Etat pour les danses traditionnelles. Mais il résulte de cette situation,sur le terrain, un éventail de pratiques pédagogiques qui vont d’une grande maîtrise à une grande médiocrité.

      . Quelle que soit leur qualité et leur intégrité, les formations existant en danses traditionnelles approfondissent rarement (même si certaines l’abordent dans leur programme pédagogique), la spécificité de l’enseignement aux enfants et du contexte scolaire où évoluent les intervenants.

    . Pour  des disciplines encore peu valorisées ou malgré les effets de mode, l’enjeu  éthique et artistique que représente l’enseignement aux enfants est crucial. C’est en affirmant dans le lieu symbolique de l’école une vision des danses dites « du monde » aussi précise et exigeante que ludique, c’est en développant une pédagogie du sens et non de la consommation  que les clichés les plus tenaces pourront commencer à être déconstruits.

Objectifs de la formation

La formation, centrée sur l’acquisition d’outils pédagogiques et la mise en perspective des savoirs:

. Prépare les  stagiaires  à la transmission en milieu scolaire ou socio/éducatif, les aide à faire l’ état des lieux de leurs savoirs et à identifier les meilleures façons de les rendre accessibles  à des enfants.

. Propose aux stagiaires des outils pédagogiques variés, et les encourage  à développer leurs propres initiatives face à un groupe, notamment par des mises en situation.

. Invite  les stagiaires à une réflexion vaste sur ce que représente, au-delà du mouvement et/ou de l’aspect ludique, l’espace de l’atelier danse pour les enfants.  Initie une pensée des enjeux éducatifs, et de la construction de l’être par le biais de la danse.

La formation ne peut ni n’entend, en 15h00, se substituer aux années d’expérience qui forgeront la pédagogie des intervenants.

Son but n’est pas de proposer une approche technique superficielle de plusieurs danses en un week end, mais d’apprendre aux stagiaires issus de pratiques dansées plurielles à élaborer des processus de transmission.

Alexia Martin

Danseuse, chorégraphe et conteuse, Alexia Martin enseigne les danses arabes et berbères et a développé sa pédagogie depuis  2002 auprès d’enfants de 6 à 11 ans ( écoles élémentaires et MJC  à Paris et en région Parisienne)

Elle a expérimenté  au fil des années des modes de transmission très différents.

Lauréate avec les enfants de l’école Franc Nohain (75013) de Paris Jeunes Talents en 2003,  premier concours interscolaire où ont été présentées des danses Tunisiennes, elle ressent ensuite le besoin d’explorer des formes moins conventionnelles de pratique pédagogique, et commence à mêler danses traditionnelles et libre expression de l’enfant. Sa pratique du Tahtib ( art martial Egyptien) nourrit également son approche.

Son site:

EN PRATIQUE

Calendrier:

Sessions collectives les week ends :

2/3 Septembre 2017 9h-12h et 13h-16h 

ou

9/10 Septembre 2017  9h-12h et 13h-16h

+ Suivi/bilan individuel: 3h00

Volume horaire total : 15h

NB: il est possible de suivre plusieurs sessions de formation, nous consulter pour les contenus et tarifs.

Tarif:

250€ + 20€ adhésion DAYMA

Tarif réduit : intermittents, demandeurs d’emploi : 200€ + 20€ adhésion DAYMA

Lieu:

 Salle de Danse du Gymnase Ostermeyer 22 ter rue Pajol 75018 Paris

(lieu des sessions du Dimanche et du rendez vous de suivi individuel : à confirmer sur Paris 18e)

Public:

Danseuses/Danseurs 

. se préparant à enseigner aux enfants dans le cadre scolaire.

. intervenant déjà dans ce cadre et souhaitant perfectionner leur pédagogie

Un entretien individuel précède toute incription.

QUESTIONS, REPONSES ...

Sur quel style de musiques et de danse est basée la formation?

L'essentiel des supports musicaux et rythmiques sont issus des répertoires arabes et berbères. Alexia Martin élabore sa pédagogie à partir de sa base de danse arabe et berbère, mais aussi de son expérience en danses afghanes, de sa pratique martiale du Tahtib, de son expérience de conteuse..

Cette formation est elle adaptéé à des danseurs d'expressions différentes?

Oui car il s'agit d'une formation en pédagogie, pas d'un stage d'apprentissage ou de perfectionnement en technique de danse. Ceci dit, la formation s'adresse à un public ayant un niveau de danse solide, quelque soit sa discipline.

Cette formation est elle diplômante?

DAYMA délivre une attestation de suivi de formation qui précise . les grandes lignes pédagogiques explorées par les stagiaires.

. l'expérience de l'association dans l'enseignement en milieu scolaire et ses références depuis 2003.

Il ne s'agit pas d'un diplôme car en dehors du DE pour les danses classique et contemporaine il n'en existe pas pour le moment. De plus, on ne prépare pas un diplôme en un week end.

Justement, que peut on apprendre un un week end?

Pas la même chose qu'en plusieurs années de pratique en animation d'ateliers, c'est certain.

Mais on peut faire le point sur ses savoirs et failles en tant qu'intervenant si on enseigne déjà, acquérir de nouveaux outils pédagogiques, améliorer ou construire sa gestion d'un atelier, partager son expérience et ses idées sur la transmission...On peut apprendre beaucoup.